Première Rando de 2020

Dernière mise à jour : 26 févr. 2020

Ce 23 Janvier nous avons eu le plaisir d'accueillir Jeremie, un jeune gars super sympa, en balade au Maroc avec sa mémé (Yam Ténéré du siècle dernier). Ayant un goût de trop peu par rapport aux pistes et hors pistes, il nous a contacté et c'est avec beaucoup de plaisir que nous lui avons fait découvrir la région. En discutant avant la balade, il s'avère que Jeremie n'a pas beaucoup d'expérience en tout-terrain. J'adapterai le parcours en fonction de son niveau. Inch Allah comme on dit ici! Nous partons pour la boucle sud qui fait +/- 160 km. Très vite je me rend compte que le gaillard est beaucoup plus doué qu'il le disait ou qu'il le pensait. Ce sera donc la boucle Enduro! Quelques belles pistes roulantes pour commencer, puis nous arrivons dans les collines et les cailloux sont de plus en plus présents. Il suit vachement bien! Il s'amuse et moi aussi! Un petit bout de goudron puis une grande piste sinueuse ou par excès d'enthousiasme, Jéremie ira visiter un peu les bas cotés. Rien de bien grave mais un peu d'émotion tout de même. Mais même pas peur!

Nous arrivons à mi-parcours ou nous faisons le plein d'essence et nous installons pour un déjeuner local de chez local constitué du traditionnel tajine.

Je sens Jéremie un peu fatigué et lui propose de légèrement raccourcir le parcours. Deux options: soit quelques km de goudron pour recouper la trajectoire plus au nord, soit on part au cap, à travers la montagne et on rattrape la trace de l'autre coté de la montagne, par contre pas garanti que ce soit simple... Je n'ai pas le temps de terminer ma phrase que mon valeureux enduriste s'exclame, "Oh oui, oui j'adore l'aventure on coupe!!!"

Nous voilà partis pour 7 km à vol d'oiseau. Au début les pistes sont belles et gentilles. Les choses se corseront lorsque nous arriverons dans un petit oued encaissé entre deux collines abruptes. Là, je décide de monter en haut de la colline pour mieux voir ou aller. Une montée tapissée de gros cailloux, mais il en faut plus pour arrêter une Freeride et décourager un jeune enduriste enthousiaste. Un berger nous voit passer en se demandant ce qu'ils font la ces tarés, même les chèvres ne s'y aventurent pas (bon d'accord j'exagère un peu...)

Arrivés en haut nous constatons que la seule solution est de redescendre et de suivre l'oued! Pas facile mais nous y arriverons tous les deux sans bobo... Nous finirons par arriver à destination et grâce à l'enthousiasme et au courage de Jéremie, j'ai un nouveau bout de piste pour ma boucle sud :)

Jéremie à toujours révé du Dakar. Je me dois donc d'au moins lui faire découvrir le sable et les dunes. Heureusement, pour une première, il a plu et les dunes ne sont pas trop difficiles à négocier, mais de toute façon, il passe partout sans problème!

Nous arriverons finalement en fin d'après-midi à la Villa Basmah, 136km au compteur, tous deux heureux et fiers de notre journée.

Si toutes les balades de 2020 sont aussi bien et avec d'aussi chouettes personnes que cette première, je serai vraiment un homme comblé!

Petite anecdote, ce que je fais à moto au Maroc, Jéremie le fait à cheval en Camargue et dans les Alpilles. En effet Jéremie est organisateur de balades à cheval. Alors si vous allez dans le sud de la France, faites un petit tour par "Rando Camargue Alpilles", ça vaut la peine!




220 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Et si...